L’Europe sera dominée par les équipes anglaises en 22/23

1
L’Europe sera dominée par les équipes anglaises en 22/23

Alors que les dépenses de la Premier League pour cette fenêtre devraient dépasser le milliard de livres sterling et devraient dépasser les quatre autres grandes ligues, allons-nous continuer à voir une disparité dans les compétitions européennes cette saison ?

Six des dix finalistes du cinq dernières Ligue des champions les compétitions provenaient de l’élite de l’Angleterre, tandis que Manchester City et Liverpool sont les deux premiers favoris à l’approche de 2022/23.

(C’est après une période de cinq ans qui n’a vu aucun finaliste après la victoire surprise de Chelsea sur le Bayern en 2011/12.)

Cependant, malgré tout l’argent de la Premier League, cela ne s’est traduit que par deux trophées de l’UCL au cours des cinq dernières années, qui ont tous deux été remportés lorsqu’un duo d’équipes anglaises a atteint la finale.

Cette augmentation du pouvoir d’achat se traduira-t-elle par une plus grande gloire européenne, alors que nous entrons dans une nouvelle ère de prospérité en Premier League ?

Les équipes anglaises et la Ligue des champions

Les équipes PL ont été décentes en Europe au cours de la dernière demi-décennie, mais pas aussi dominantes qu’on aurait pu s’y attendre étant donné le gouffre toujours croissant des finances en raison de offres télévisées engorgées.

Par exemple, Liverpool a perdu contre le Real Madrid à deux reprises en finale de la Ligue des champions (2017/18, 2021/22), alors même qu’il battait Tottenham 2-0 lors du point culminant de 2018/19.

En Ligue Europa, trois des 10 derniers finalistes étaient anglais. La seule victoire est survenue lorsque deux équipes du PL se sont affrontées, Chelsea battant Arsenal 4-1.

Le fait est que les équipes de PL n’ont pas été en mesure de capitaliser sur leur puissance financière de manière cohérente, et elles n’ont triomphé que face à une autre équipe anglaise en finale lors de tournois récents.

Bien sûr, un autre milliard de livres sterling de talent entrant est susceptible d’aider à cet égard, affaiblissant en théorie les autres ligues tout en renforçant les équipes dans l’élite en Angleterre.

Dépenses en Premier League

Au total, les clubs de Premier League ont déjà dépensé plus de 700 millions de livres sterling et le chiffre final devrait dépasser largement le milliard de livres au moment où la fenêtre sera définitivement fermée.

Il est vrai que le PL est plus riche que la plupart, mais jusqu’à présent, les transferts ont été très lourds.

Par exemple, Manchester City a fait venir Erling Haaland (51 millions de livres sterling) du Borussia Dortmund, Liverpool a dépensé beaucoup pour Darwin Nunez de Benfica (85 millions de livres sterling) et Arsenal a signé Gabriel Jesus (45 millions de livres sterling) de City pour une grosse somme.

Une vague de signatures de Tottenham comprend des personnalités comme Richarlison (43,2 millions de livres sterling) et Yves Bissouma (35 millions de livres sterling). Ils réinvestissent massivement, tout en faisant miroiter une carotte sous la forme du football UCL.

Comme la saison doit commencer une semaine plus tôt, il est logique que les équipes visent à faire venir des joueurs le plus rapidement possible pour s’habituer à la nouvelle configuration.

Même Chelsea, sous un nouveau propriétaire, a déménagé à faire venir Raheem Sterling pour un montant de 50 millions de livres sterling, et Kalidou Koulibaly est le dernier à rejoindre la Premier League (33 millions de livres sterling) via Naples.

Ce n’est que cinq des six premiers, sans compter les gros dépensiers comme Leeds, qui a évité de justesse la relégation l’année dernière. Selon des informations, ils ont réinvesti 96 millions de livres sterling, suite aux ventes de Raphinha et Kalvin Phillips à Barcelone et à Man City respectivement.

Les équipes anglaises sont-elles vraiment les favorites pour la gloire européenne ?

Avec le ajout d’Erling Haaland, Man City sont les favoris actuels des bookmakers pour remporter la Ligue des champions. (Le PSG est deuxième, Liverpool troisième.)

Tarifs Ligue des Champions 22/23 par Vérificateur de cotes (17.07.2022)

Manchester City 3/1

PSG 31/5

Liverpool 32/5

Il est étrange de penser qu’une équipe qui n’a jamais gagné est considérée comme la plus forte de la compétition, même si elle est l’une des équipes les plus talentueuses du football mondial.

Cependant, chacune des équipes de Premier League pour faire l’UCL a considérablement amélioré ses équipes, prenant des mesures précoces sur le marché pour combler les lacunes. Ce pourrait être une autre année record en termes de dépenses totales de transfert, d’autant plus que les rênes sont desserrées suite à l’impact de Covid-19.

Il n’y a pas encore de véritable domination, mais le nombre d’apparitions en finales européennes est remarquable.

Rien ne suggère que nous ne pourrions plus voir une répétition cette année, même si des joueurs comme le PSG, le Real Madrid et le Bayern Munich sont toujours susceptibles d’être en lice.

Équipes de Premier League en Europe : Résumé

Les équipes de Premier League ne sont pas aussi dominantes que les équipes espagnoles l’ont été dans un passé récent, mais ce sont clairement celles à battre en Europe.

C’est aussi un rappel du milieu des années 2000, qui voyait une équipe anglaise atteindre la finale presque chaque année.

Il est plus que probable qu’ils seront à nouveau en lice, stimulés par une multitude de nouvelles signatures qui devraient faire passer les dépenses globales au-delà du milliard de livres sterling lorsque la fenêtre se fermera.

L’argent parle, et la balance semble pencher davantage vers le sommet de la Premier League.

Cliquez ici pour notre offre de compte à prix réduit. Accédez à des aperçus et des analyses sur jusqu’à 5 tournois pendant 30 jours.

messages similaires

Leave a Reply