Qatar 22 : aperçu du groupe A équipe par équipe

1
Qatar 22 : aperçu du groupe A équipe par équipe

Qatar

La verité

La polémique pays hôte espèrent mettre le football au centre de leurs préoccupations lors de leur première apparition au plus grand spectacle sportif du monde.

Le manager/style de jeu

Félix Sánchez bas – un Catalan qui a dirigé Barcelone au niveau des jeunes pendant 10 ans. Sans surprise, il aime jouer un style de football expansif basé sur la possession, mais n’a pas tout à fait la qualité de joueur pour l’exécuter assez souvent. Travaille au Qatar depuis 2006 donc est totalement immergé dans la culture et a eu le temps d’imposer sa philosophie à l’équipe.

Le capitaine

Hassan Al Haydos – Le joueur le plus capé de l’histoire du Qatar avec 146 apparitions pour son pays. Un milieu de terrain offensif capable de surgir avec un but.

L’homme clé

Almoez Ali – Meilleur buteur de tous les temps du Qatar. Ali a frappé un enregistrer 9 buts pour renvoyer le Qatar à son seul trophée international au 2019 Coupe d’Asie de l’AFC.

Celui à surveiller

Akram Afif- du Qatar principale influence créative. 30 passes décisives en 76 sélections pour son pays. Un record de 10 passes décisives lors de leur triomphe en Coupe d’Asie de l’AFC 2019. Le premier joueur né au Qatar à signer pour un club de LaLiga lorsqu’il a eu de brefs passages à Villarreal et au Sporting Gijon.

Le verdict

3rd/4eLes pays hôtes ont tendance à bien se débrouiller devant leur soutien à domicile, mais la différence de classe pourrait bien être trop importante pour faire le pont contre des pays comme les Pays-Bas et le Sénégal dans ce groupe.

Equateur

La verité

Terminé 4e dans les qualifications sud-américaines derrière seulement le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay, plusieurs fois vainqueurs de la Coupe du monde. La participation a été mise en doute sur l’éligibilité de Byron Castillo, dont il a été révélé plus tard qu’il avait falsifié des documents de naissance. Le Tribunal Arbitral du Sport finit par a régné dans faveur du maintien de l’Équateur dans la compétition et Castillo n’a finalement pas été sélectionné pour l’équipe finale de toute façon !

Le manager/style de jeu

Gustave Alfaro – a dirigé plusieurs équipes dans son Argentine natale (dont Boca Juniors) avant de décrocher son premier poste en équipe nationale avec l’Équateur en 2020. Tactique avare : 6 clean sheets consécutifs dans leurs matches amicaux menant à la Coupe du monde mais seulement deux buts (W2 D4). Favorise un style direct et fort sur coups de pied arrêtés.

Le capitaine

Enner Valence – Meilleur buteur de tous les temps en Équateur avec 35 buts en 74 sélections. Arrive à sa deuxième finale de Coupe du monde en bonne forme en tant que meilleur buteur actuel de la Super Lig turque avec 13 buts pour Fenerbahçe cette saison.

L’homme clé

Moisés Caicedo – Familier des fans de Premier League pour être devenu un habitué de la première équipe de Brighton. Un joueur polyvalent qui peut adopter plusieurs rôles au milieu de terrain voire en défense. Un mélange de puissance physique et de qualité technique.

Celui à surveiller

Pervis Estupiñan – Un autre joueur de Brighton qui a impressionné lors de sa première saison en Premier League. Un arrière dynamique qui fournira un débouché offensif constant.

Le verdict

3rd/4ePourrait frustrer de nombreuses équipes, mais il est peu probable qu’il ait une qualité d’attaque suffisante pour avancer.

Sénégal

La verité

Le courant Champions d’Afrique ont qualifié leur troisième finale de Coupe du monde en battant l’Égypte aux tirs au but, de la même manière qu’ils ont remporté la Coupe d’Afrique des Nations. La préparation a depuis été fortement perturbée par la en retard retrait du joueur vedette talismanique Sadio Mané en raison d’une blessure.

Le manager/style de jeu

Aliou Cissé – a été capitaine du Sénégal lors de sa toute première participation à la Coupe du monde en 2002. A dirigé l’équipe nationale depuis 2015 et les a guidés vers deux qualifications consécutives en Coupe du monde. L’absence de Mané le forcera probablement à adopter des tactiques plus défensives, mais le Sénégal n’a de toute façon pas tendance à concéder beaucoup de buts.

Le capitaine/l’homme clé

Kalidou Koulibaly – Le défenseur expérimenté devra assumer les deux rôles en l’absence de Mané. Un défenseur central fiable et solide comme le roc qui a joué au plus haut niveau en Europe pendant de nombreuses années.

Celui à surveiller

Ismaïla Sarr – L’ailier de Watford sera chargé d’essayer d’assumer le poids du fardeau offensif sans Mané. Peut être un talent particulier lorsqu’il était en forme, mais a souvent été incohérent. J’espère prospérer avec la responsabilité supplémentaire.

Le verdict

2ndDevrait sortir du groupe, mais les ambitions élevées d’être la première équipe africaine à remporter une Coupe du monde sont minces sans leur joueur vedette.

Pays-Bas

La verité

Sans doute la plus grande nation à n’avoir jamais remporté de Coupe du monde. Les trois fois finalistes reviennent sur la scène principale après avoir raté la finale 2018. A perdu son premier match de groupe de qualification en Turquie mais est resté invaincu le reste du chemin. 15 matchs sans défaite (W12 D3) avant le tournoi.

Le manager/style de jeu

Louis van Gaal – L’un des managers les plus tactiques et les plus performants de l’histoire récente. Un troisième passage à la tête de l’équipe nationale a permis à l’entraîneur vétéran de participer pour la deuxième fois à une finale de Coupe du monde après avoir guidé les Pays-Bas vers 3rd place en 2014. A utilisé une formation 4-3-3 lors des qualifications, mais est depuis passé à un système utilisant 3 défenseurs centraux dans le but de fournir plus de solidité défensive.

Le capitaine

Virgile van Dijk – considéré sans doute comme le meilleur défenseur du monde depuis quelques années mais a réalisé ses pires performances pour Liverpool en ce début de saison. À 31 ans, c’est étonnamment sa toute première apparition dans un tournoi international et c’est peut-être l’étape dont il a besoin pour retrouver sa meilleure forme.

L’homme clé

Memphis Depay – un joueur énigmatique à bien des égards mais qui a très rarement laissé tomber son pays. Co-deuxième sur la liste des meilleurs buteurs de tous les temps des Pays-Bas bien qu’il ne soit pas un avant-centre traditionnel. Le joueur le plus productif de la section européenne des qualifications pour la Coupe du monde avec 12 buts et 6 passes décisives en seulement 10 matchs.

Celui à surveiller

Cody Gakpo– le joueur le plus prolifique de l’Eredivisie néerlandaise cette saison avec 9 buts et 12 passes décisives en seulement 14 matches. L’attaquant du PSV est surveillé par certains des plus grands clubs du monde.

Le verdict

1Stavec le talent à leur disposition et leur pedigree général. Rien de moins que la première place serait une déception.

Cliquez ici pour notre offre de compte à prix réduit. Accédez à des aperçus et des analyses mis à jour sur jusqu’à 5 tournois pendant 30 jours.

messages similaires

Leave a Reply